La Technique

L’APPORT ET LE TRAITEMENT DE LA MATIERE

Les camions apporteront la matière dans des caissons étanches et bâchés ou des citernes. L’ensemble de la logistique sera géré par l’exploitant de l’unité de méthanisation FONROCHE Biogaz.

 

Un bâtiment fermé, avec traitement d’air par lavage et bio-filtre, accueillera les camions pour le déchargement. Les poids lourds seront nettoyés et désinfectés à l’intérieur du bâtiment.

 

La matière passera dans un broyeur – mélangeur puis par un système d’hygiènisation à 70 °C permettant d’éliminer les éléments pathogènes avant l’introduction dans les digesteurs. C’est à l’intérieur de ces derniers que le biogaz se produit. La matière est maintenue en température au minimum à 37°C pendant 40 jours pour créer du biogaz. 

LA VALORISATION DU BIOGAZ

Le biogaz est constitué d’environ 60% de méthane et le complément en CO2. Le biogaz peut être carburé sur place ou injecté sur le réseau.

Bioloie a choisi cette deuxième option rendue possible grâce au réseau GRT Gaz à proximité. Ainsi, après passage dans un épurateur et un compresseur, le biogaz est odorisé et possède alors la même qualité qu’un gaz de ville (97% de méthane).

 

Appelé Biométhane, il peut enfin être injecté sur le réseau de GRTGaz et alimenter tout au long de l’année les consommateurs (industriels, collectivités, particuliers).

LE TRAITEMENT DU DIGESTAT

Une fois dépourvue de ses gaz, la matière qui est en état liquide et inodore (environ 5% de matière sèche) est transférée dans le bâtiment afin d’être traitée.

Une centrifugeuse sépare la partie liquide de la partie solide. Cette dernière est expédiée vers une plateforme de compostage alors que la partie liquide est épandue comme engrais naturel. Il permet de se substituer partiellement aux engrais chimique.

 

Ce fertilisant sera épandu sur les terres pour servir à la croissance des différentes cultures céréalières. Les eaux résiduelles de ce traitement seront stockées et utilisées pour l’irrigation des cultures.

 

Ainsi, le projet permet de contrôler les flux de nitrate afin d'améliorer la qualité des eaux.

© Juillet 2019. Service Communication FONROCHE Energies Renouvelables

  • Twitter App Icône