F.A.Q

Est-ce qu’il y aura des nuisances visuelles, olfactives ou sonores ?

 

Au niveau visuel

Ce projet de méthanisation est étudié par une équipe complète d'architectes chargés de l’intégration paysagère du site.  Différents matériaux et de la végétation seront utilisés pour que l'unité de méthanisation soit la plus harmonieuse possible.

 

Au niveau olfactif

Le bâtiment principal sera fermé, étanche et l’ensemble de l’air sera capté et traité par un lavage et un système de traitement bio-filtre. Le traitement des lisiers par méthanisation réduit drastiquement les odeurs liés à ces épandages.

 

Au niveau sonore

Le bâtiment technique sera insonorisé conformément à la réglementation en vigueur. Aucun bruit n'est perceptible par le voisinage.

 

 

 
Y aura-t-il des mouches ?

 

Nous avons opté pour deux solutions qui permettront d’éliminer la présence d’insectes.

 

La première : 100% de la matière est manipulée dans un bâtiment et directement injectée dans les cuves pour le début du processus.

 

La seconde : ce bâtiment est clos, étanche et l’air y sera filtré par un système de lavage et de bio-filtre.

Combien de camions circuleront pour alimenter l’unité de méthanisation ?

 

Pour que l’installation fonctionne normalement, il faut environ 10 camions de matières entrantes et 5 de matières sortantes par jour sur le site. A titre de comparaison, en moyenne 1 500 camions et

6 100 voitures empruntent chaque jour la départementale D137.

Le trafic de l’unité de méthanisation représentera moins de 1 % du flux journalier de camions. Il s'agit de flux qui transitaient déjà par voie routière.

Y a-t-il un risque d’explosion ?

 

Ce risque est extrêmement faible. En effet, il y a très peu de pression dans le digesteur. Elle est quasi équivalente à la pression atmosphérique.

 

Il n’y a pas de stockage de gaz en pression sur le site de l’unité de méthanisation.

 

Nos cuves seront équipées d’une surveillance en continue et d’éléments de sécurité conformément à la réglementation en vigueur qui garantissent une sécurité maximale.

Le méthane est un gaz volatile qui ne stagne pas au sol, ce qui réduit les risque d’inflammabilité dans le cas peu probable d’une fuite.

© Juillet 2019. Service Communication FONROCHE Energies Renouvelables

  • Twitter App Icône